Projet d'établissement

Projet d'établissement

Par admin camus-lumbres, publié le mardi 11 juin 2013 16:00 - Mis à jour le jeudi 5 décembre 2019 17:08
canvas.png
Projet d'établissement 2019 – 2023 Adopté en Conseil d’Administration le 5 juillet 2019

Préambule :

 

Le collège Albert CAMUS de Lumbres accueille plus de 800 élèves dans un établissement rénové. Quatre bâtiments principaux forment une architecture complexe autour d'une grande cour bordée d'une zone herbeuse presque aussi vaste. La Maison des collégiens peut accueillir une quarantaine d’élèves. Elle a été repeinte et ré-aménagée grâce à un projet pédagogique de la section Habitat de la SEGPA. Des travaux d’extension de ce lieu de vie sont prévus par le Conseil Départemental pour l’année 2020. Les circulations extérieures sont assurées par des passerelles métalliques rendant les déplacements particulièrement bruyants. Situé en contre-bas de la chaussée, ce bel établissement est peu visible pour les automobilistes qui circulent sur l'avenue Bernard Chochoy.

L’établissement accueille une SEGPA et, depuis la rentrée 2014, une ULIS pour les élèves ayant des troubles des fonctions cognitives. L’engagement des enseignants dans la différenciation pédagogique s’en est trouvé naturellement renforcé. En 2017-2018, le Conseil Pédagogique a validé la proposition de développer une politique volontariste « Vers un collège inclusif » en la formalisant dans le Contrat d’Objectifs.

Les résultats du collège sont en hausse et on note une diversification des diplômes avec notamment d’excellents résultats pour la première session du DNB en Série professionnelle en 2018. Le déploiement du Parcours Avenir a permis à tous les élèves d’obtenir leur affectation au premier tour en 2018 et de répondre aux cibles du second objectif du C.O.S. : « Favoriser l’ambition des élèves et des familles ».

Les élèves viennent principalement des 25 écoles et RPI des communes environnantes. Dans le cadre de la liaison École/Collège, les enseignants ont travaillé à rendre l'intégration des élèves plus douce, plus rapide et plus facile. On note, tout au long de l’année, de nombreuses inscriptions qui font l’objet d’une attention particulière.

Éloigné des structures culturelles, le collège éprouve de réelles difficultés à faire vivre le Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle : Faire venir la culture au collège n’est pas chose aisée et le nombre d’élèves à déplacer lors des sorties pédagogiques fait augmenter le budget. Il est pourtant souhaitable d’en poursuivre la mise en œuvre.

Le Parcours Avenir est bien installé en 4ème et en 3ème. Il reste en majorité choisi par les élèves de 3ème pour la soutenance de l’oral du DNB. Les résultats sont encourageants et doivent perdurer.

Le Parcours Citoyen est actif et formalisé. L’articulation entre les enseignants et la Vie Scolaire est réelle et fait l’objet de mises à jour régulières. Le Parcours Santé demanderait à être un plus développé et plus lisible.

Dans un établissement de plus de 750 demi-pensionnaires transportés, l’organisation du dispositif « Devoirs faits » n’ est pas facile. Une réflexion est menée sur le travail personnel demandé aux élèves et fera l’objet d’un volet spécifique. La place de l’oral est aussi interrogée : comment les élèves peuvent-ils être amenés à construire des connaissances et des compétences spécifiques en la matière ?

C’est donc une réflexion globale qui sera menée lors de cette réécriture et qui s’adosse à un principe général. [...]

 

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1